Florian Schwamborn est un compositeur, auteur, pianiste interprète et improvisateur, chef d’orchestre, historien, théoricien de la musique et pédagogue.

©Rich Serra

Tout d’abord autodidacte ses improvisations au piano nourrissent son imaginaire musical et il se tourne rapidement vers la composition. Il débute sa carrière en composant des musiques de scène, explorant de multiples langages musicaux. En éternel chercheur, il cultive aujourd’hui un terreau musical dense, original et habité par son ultime intérêt pour les démarches avant-gardistes, transversales, pluridisciplinaires et expérimentales. Il répond régulièrement à des commandes de composition de musique instrumentale de concert, qu’il enrichit de ses patchs et systèmes électroniques de traitement du son et de composition en temps réel.

Né à Sarrebruck, en Allemagne, Il étudie tout d’abord la philosophie et la musicologie. Puis le piano classique au conservatoire supérieur de sa ville natale, en région frontalière. En 2008, il s’installe à Paris et poursuit ses études au CRR rue de Rome, travaille en tant que pianiste et signe de nouvelles musiques de scène.

Depuis 2012, il collabore avec son frère et artiste mixed media, composant la musique pour ses installations mapping.

En 2015, il s’installe sur l’île de Tahiti, fort d’une commande pour grand orchestre de la radio SR/ARD de Sarrebruck. Sur place, il signe la bande originale du film documentaire Marae produit par Oceania Film et France télévisions, retraçant les origines culturelles de la population polynésienne et la réappropriation de ses racines au 21e siècle. Il mène alors des recherches d’ethnomusicologue pour retrouver les traces de la musique endémique polynésienne encore pratiquée.

En 2018, il rentre en France métropolitaine pour réaliser avec la Deutsche Radio Philharmonie sa première création pour grand orchestre et dispositif électronique en temps réel Neopolis, débutée à Paris en 2015 et achevée en Polynésie.

En 2019 il est nominé pour le prix de musique innovante de la Grande Région Quattropole et en 2020 il obtient un master en composition du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) par validation d’acquis d’expérience pour l’ensemble de ses travaux.